En décembre au théâtre l'Apostrophe

Publié le par Martine

Temps forts de ce mois de décembre, L'apostrophe vous propose de découvrir lors d'une 4ème Nuit du Jazz endiablée, les talents conjugués de Ramon Lopez, François Méchali et le quatuor Ebene, à l'unisson au service du Jazz.
Que ce soit avec la dernière création de François Méchali, artiste en résidence "Le Dibbouk oratorio", adaptée d'un conte yiddish où les voix de l'Ensemble Soli Tutti s'accorderont parfaitement avec la finesse et l'habileté des six musiciens, ou le style décalé du quatuor Ebène avec "Fiction", riche de réadaptations des plus surprenantes, ou le duo de François Méchali avec le talentueux percussionniste Ramon Lopez, il y aura du monde à écouter en cette soirée du 8 décembre.

Un autre grand nom de la scène actuelle, le metteur en scène Didier Bezace, avant son passage au Théâtre de la Commune, nous présente sa nouvelle création "Un soir, une ville..." d'après les textes de Daniel Keene. Trois courtes pièces sur le thème de l'intime et des enjeux au sein des relations humaines et familiales. Une pièce toute en nuance où les comédiens tissent ce lien étroit avec le public qui bouleverse. A découvrir le 13 et 14 décembre...

Et puis au fil du mois, du théâtre très jeune public avec "Bruissements" d'Hestia Tristani, par la compagnie Loup-Ange, du 1er au 3 décembre, du cirque écolo version australienne avec "Propaganda" de la compagnie acrobat du 2 au 4 décembre, ou encore la dernière création de Robyn Orlin "Have you hugged, kissed and respected your brown venus today" autour
de la vie de Sarah Baartman idole noire briquebalée à travers le monde comme une véritable bête de foire, le 16 décembre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article