Lettre ouverte de Dominique LEFEBVRE à Brice HORTEFEUX

Publié le par Martine

En complément à mon article d'aout (Que fait la police en banlieue ?) Vous trouverez ci-dessous la lettre publiée dans LIBERATION de Dominique LEFEBVRE, Maire de Cergy au Ministre Brice HORTEFEUX concernant les UTEQ (unités terrritoriales de quartier)

 

 

Monsieur le ministre,

Parmi la foule d’annonces que vous avez faites cet été figure la transformation des unités territoriales de quartier (Uteq). Depuis plus d’un an que l’Uteq est en service à Cergy, tous s’accordent à reconnaître que son action est efficace. Cette efficacité repose sur le fait d’avoir des policiers dont la mission consiste à être présents un maximum sur le terrain, à connaître intimement la population, bref, à assurer une police de proximité. C’était d’ailleurs bien l’objet de la naissance des Uteq que de recréer la police de proximité qui avait fait ses preuves sous le gouvernement Jospin.

«Unité territoriale de quartier», ça ne voulait pas dire grand-chose mais on comprend : cette dénomination contournée ne faisait que refléter l’embarras de votre camp à rétablir la police de proximité, après l’avoir dénoncée comme l’emblème du supposé angélisme de la gauche. Et voilà aujourd’hui que vous annoncez que les Uteq, c’est fini : elles deviennent des brigades spéciales de terrain (BST). Question sémantique, ça ne veut toujours rien dire, si ce n’est que «brigade spéciale» a un petit côté militaire, voire commando, calculé pour chatouiller agréablement l’oreille de l’extrême droite.

La sécurité est le premier chantier auquel je me suis attelé dès que je suis devenu maire en 1996. L’effectif de la police municipale de Cergy est l’un des plus nombreux de France parmi les villes de même taille. Mais elle n’est pas armée et ne le sera jamais. Son rôle est d’assurer un travail de lien avec la population, où il est impossible de séparer la prévention de la répression. La prévention, c’est chercher à intervenir avant qu’un délit ne soit commis. Critiquer la prévention revient à dire qu’on préfère que les délits soient perpétrés, parce qu’on a ensuite la satisfaction de punir les auteurs. Parce que je n’ai pas de tabous idéologiques, j’ai mis en place cette année un dispositif de vidéo tranquillité, couvrant uniquement les endroits de plus grand passage, qui concentrent 70% des faits de délinquance de voie publique. Mais la nuit, la police nationale ne dispose pas des effectifs nécessaires pour intervenir sur tous les faits repérés par les caméras.

La sécurité est un enjeu fondamental pour nos concitoyens, surtout les plus fragiles d’entre eux. Mais prétendre qu’il existe une recette simple pour le régler, c’est prendre les gens pour des imbéciles. Ce que les habitants des quartiers modestes demandent, ce n’est pas d’entendre de belles phrases, c’est de constater que la police a les moyens humains pour assurer une présence effective sur le terrain.

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dany 22/09/2010 10:39




profitons de ces belles dernières journées de bon soleil.
*, je te souhaite une excellente journée de mercredi



serge 21/09/2010 17:43



sans prétention ayant passé plus de 35 ans dans la lutte contre la delinquance, en essayant d etre objectif, si le concept de police de proximité peut se concevoir dans les faits il me
semblait que cette  derniere  à l epoque est tellement préventive sans compter sa presence sur le terrain qui etait que le jour faisait qu'elle n'etait pas
operationnelle...........cette delinquance actuelle pour l'analyser il faudrait des heures( chomage,  parents pour certains qui n'ont pas le role educatif , l'argent facile à gagner drogue,
les gangs la peur du lendemain ,etc...) pour conclure la securité sera un theme encore pour longtemps surtout  si on suit en parallèlle celle des USA..ce n'est pas seulement une question de
police


bonne soirée..



Amaury 21/09/2010 16:23



Y a plus qu'à attendre la réponse de notre cher ministre... mmh.



Viviane 21/09/2010 15:49



Unelettre belle et importante!
Vont-ils la lire?
Quand je travaillais encore, notre ministre (référent) ne répondait jamais et un jour, on a photocopié je ne sais combien de fois les lettres, on s'est cotisé et un hélicoptère est allé jeter des
milliers de lettres sur la maison du ministre.
Je ne sais pas s'il les a vraiment lues,  mais, "nous"  on a eu une plainte déposée par le maire pour "pollution" de sa ville! on n'a eu aucune condamnation, mais je t'assure que le
ministre suivant se méfiait de nous!
Bonne fin de journée.
Bisous
Viviane



@lain (P'tit Randonneur) 21/09/2010 10:01



Bonjour Martine


Je suis d'accord sur ce que dit Monsieur le maire dans le cadre de la police de proximité qui doit être plus près de la population. Brigade me parait être un peu excessif et a tendance à faire
reculer le "Monsieur tout le monde" du fait de l'action de cette dernière.


Mais cela n'engage que moi !


Bisous et bonne journée


@lain



Dany 21/09/2010 09:30



c'est sur que la prévention c'est essentiel, si on n'avait pas supprimer l'instruction civique , la morale etccc a l'école, il y aurait sans doute moins de délonquants très jeunes, c'est bien la
liberté des enfants, mais nous la payons maintenant

encore une belle journée annoncée, profitons en .
*, je te souhaite une excellente journée de mardi



Echecs 21/09/2010 07:27



La sécurité, débat difficile et sans fin.


Bonne journée


Yves



Monazimba 20/09/2010 22:18



c'est bien dit çà j'espère qu'il sera entendu, bonne soirée Martine


bises, Mona



mentale 20/09/2010 21:00



Je crois que la sécurité est le maitre-mot de nos politiciens ces derniers temps..


bisesssssssssssssssss



clementine 20/09/2010 20:46



Il écrit bien, monsieur le Maire de Cergy. Une belle lettre.


bonne soirée


clem



mrcafe 20/09/2010 20:09



pauvre police , completement depassé mais je remarque que la police (enfin par ici ) ne sort plus de sa voiture ..se sont devenues des vip a mater aux bords de plages ..bise martine



Quichottine en pause à durée indéterminée 20/09/2010 16:56



C'est un vrai problème, mais il faut plus que des mots pour le régler.



D@net 20/09/2010 16:45



Bonjour,


C'est un problème urgentissime, la semaine dernière un jeune s'est fait "massacrer" dans mon quartier sous prétexte qu'il venait d'un autre arrondissement, le problème est vaste et est l'affaire
de tous, en premier lieu des familles, qui, à mon avis, démissionnent et "laissent faire".. Nous savons tous qu'il y a une dizaine de milliers de policiers ne sont pas remplacés, c'est grave.


Bonne fin de journée.


D@net.



sav 20/09/2010 15:23



c'est bien qu'un maire sache prendre des décisions, reste à savoir s'il sera entendu...