Visite de la chaufferie bois (biomasse) de Cergy-Pontoise

Publié le par Martine

Article et photos de Jeff / 

Visite de la chaufferie biomasse de Cergy-Pontoise 7 avril 2010


Lors de la semaine du développement durable une visite de la chaufferie bois (biomasse) de Cergy-Pontoise était organisée par la Communauté d'agglomération.


Nous sommes partis en car de Cergy Préfecture. Nous voici arrivés à Saint-Ouen l'Aumone devant les locaux de CYEL (compagnie de chauffage urbain de Cergy-Pontoise

 

 

Nous avons débuté la visite par la chaufferie au fuel qui est toujours en fonctionnement et que l'on voit ci-dessous avec le quai de déchargement des camions citernesCette chaufferie charbon / Fioul permet avec la chaufferie biomasse et l'usine d'incinération des ordures ménagères aurore de chauffer à très haute température l'eau (190 °) qui alimente le réseau de chauffage urbain de Cyel (33000 logements - 70 000 personnes - 44 Kilomètres de réseau).

 

 

Ci-dessous La cheminée d'évacuation de la chaufferie charbon / Fuel

 

 

 

 

Nous avons ensuite visité la chaufferie bio-masse. La bio-masse, préparée  à Montesson (78)  est composée de résidus de bois provenant de l'industrie forestière, de bois délagage, de palettes et d'éléments non désagrégés issus du compostage. Son origine est locale (Val d'Oise et Yvelines principalement). Elle est ensuite réduite en broyat (photo ci-dessous) avant d'être acheminée vers la chaufferie bois.

 

 

 

 

 

La bio masse est déchargée directement dans le silo ci-dessous où elle est stockée. Le jour de la visite des travaux avaient lieu dans le silo ce qui explique les tas de bio masse devant la chaufferie.

 

 

 

 

 


Ci-dessous les deux quais de déchargement de la biomasse

 


 

 

 

Elle est entraînée par une vis sans fin qu'on voit ci-dessous et la bio-masse est calibrée, triée pour séparer les morceaux trop gros qui sont broyés au bon gabarit et réinjectés dans le circuit. Durant le cheminement de la biomasse les particules métalliques (clous, agrafes...) seront séparés par champ magnétique.

 

 

 

La bio mas masse issue du silo de stockage est acheminée par le convoyeur en photo ci-dessous vers le bâtiment de la chaudière (blanc et brun)

 

 

Ci-dessous le foyer unique de 15 mètres de haut de la chaudière au fond duquel est projetée la biomasse qui s'enflamme et vient terminer sa combustions sur une grille (technique du spreader-stocker / Pression de service : 22 bars). 1 m3 de biomasse brûlée (environ 300 Kilos) produit 1 MWH de chaleur.

En sortie de chaudière, 2 économiseurs permettent de récupérer des calories supplémentaires sur La température des fumées .

 

 

 

 

Les résidus issus de la combustion sont de 3 sortes : le mâchefer, les cendres lourdes et les cendres volantes. Le mâchefer est passé dans un plan d'eau puis stocké dans des bennes avant d'être utilisé pour l'épandage en agriculture. Les fumées sorties de la chaudière passent d'abord dans un dépoussiéreur multi-cyclone puis ensuite dans un filtre à manche (voir ci-dessous). Les cendres ainsi récupérées sont envoyées dans le silo de stockage à destination de l'épandage. Les particules plus fines sont piégées par le filtre à manche qui permet d'avoir un taux de poussière inférieur de 60 ¨% à la norme autorisée. 

C'est aussi 20%  en moins d'émission de gaz carbonique  soit 16000 tonnes rejetées en moins dans l'atmosphère et 40 % en moins de souffre.

 


 

 

Nous avons terminé la visite par le poste de commandement où toutes les opérations de la chaufferie sont contrôlées en direct

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lamée 16/05/2011 15:34



Bonjour Martine


Ce doit être très interessant.Il est loin le temps du flottage du Morvan qui alimentait Paris en bois de chauffage....Merci pour ce bel article.Bisous et bonne fin de journée Lamée



Annick 15/04/2010 03:58



beau reportage de Jeff! et intéressant....on en apprend ses choses!


bisous.


 



Dany 14/04/2010 08:08



ça me parait très moderne, sans doute l'avenir ,$$$,bon mercredi



:0014:dom 14/04/2010 05:14



Impressionnant !


Bon mercredi ! BisouXXX



 



QPP 13/04/2010 21:57



interressant ce reportage  ,  c'est mieux que le fuel 


 


il faudra toujours des camions  ...la preuve   chez moi c'est electrique et cheminee


 


donc je pollue pas trop     bise@+



Marie Bland 13/04/2010 21:50



C'est tout un fonctionnement ! Contrôlé constamment, ce n'est pas rien une usine comme ça... A+



corinne 13/04/2010 21:21



bonsoir


et bien ton article réchauffe, ça fait du bien parce qu'ici c'est pas terrible


bisous ****



armide+pistol 13/04/2010 20:48



Une visite intéressante. La présentation est claire. Les photos me plaisient (je suis sensible à "lart industriel")



marie thé 13/04/2010 20:09



est ce que  les fumées ne sont pas trop toxiques pour  la nature ??? car dans les palettes ya  des trucs non ???   en tout cas, bonne idée ..  bisouss  du soir



arielle 13/04/2010 18:38



Impressionnant ! toutes ces usines qui travaillent pour notre confort....


bonne soirée


arielle



alexandra 13/04/2010 18:21



Je passe te faire un petit coucou et t'annoncer que j'ai mis un lien vers ton blog.


Bises



Quichottine 13/04/2010 18:12



Une visite fort intéressante. Merci, Martine.


 


Passe une belle soirée.



:0091: :0010: :0085: 13/04/2010 13:09



une cheminée pat type de chauffage...c'est normal....!!! ah la facture de fuel.... !!! très bonne journée Martine



martine 13/04/2010 12:39



Très intéressant!


Bonne journée.



Louly cot cot cot 13/04/2010 12:24









Très bon mardi à toi ! * Bisous *



christina 13/04/2010 12:02



Un endroit fort impressionnant et qui vaut bien une visite.


J'aime la cheminée rouge et blanche.


Bisous.



Benjamin 13/04/2010 11:24



Pour info : Incendie à la plus grande chaufferie biomasse de
France


Bonne jourée à tous !!



Martine 14/04/2010 07:30



Merci beuacoup pour l'info .



virjaja 13/04/2010 10:40



je ne connaissas pas ce système! gros bisou$ Martine. cathy



Eliane 13/04/2010 10:12






Bonjour,


super cette usine ! bravo Cergy





* *


Réveillée par les plaintes insistantes du vent


se couchant dans les champs et vallées


tachés de couleurs somnolentes mais vivantes,


mon esprit planait dans la proche campagne.





Le blanc et le noir se détachent d'une mer verte,


Des taches broutent ,se couchent sous l'astre éclairé


ruminent de plaisir le goût des jeunes herbes


pour un premier lait éclatant de blancheur.


On le retrouvera sur toutes les tables des saveurs


Eliane


* *






Laurent 13/04/2010 09:41



Une belle visite très instructive sur tout le cheminement de A à Z.


Bonne Journée Martine


Bises, Laurent


 


PS : Je clique également sur tes pubs sans le marquer... Merci aussi pour ça.



Monique 13/04/2010 09:37



Merci Martine pour cette visite très intéressante qui nous aide à mieux comprendre se système de chauffage, bon mardi, gros bisous, Monique



Amaury 13/04/2010 09:37



Êh ça c'est de la visite, du reportage !! On sait tout maintenant ou presque ^^



itachi 13/04/2010 08:35



hello!!


mon passage du jour pour te souhaiter un bon mardi


bises!!


 



mamylilou 13/04/2010 08:10



Quel article  ! Bises et bonne journée



Kelly 13/04/2010 07:44



un sacré batiment, il me semble avoir déjà vu un article sur ce lieux,$$$,bon mardi



sittelle 13/04/2010 07:42



Je te remercie, c'est vraiment très intéressant; nous devions acheter un pavillon à La Ravinière en 75 et on nous avait expliqué ce projet de chauffage en commun, un bel exemple. Nous sommes bin
en retard par ici... 


 Je t'embrasse, belle journée !



liedich 13/04/2010 07:37



En fait c'est du chauffage. Chauffage plus propre si je comprends bien et avec récupération pour la culture. Mais charbon, fuel...cela me fait drôle même si quitte à conserver ces moyens de
chauffage, on est plus propre. Ou alors je n'ai rien c ompris.