L'autre fille d'Annie Ernaux

Publié le par Martine

Le dernier livre d'Annie Ernaux (écrivain de Cergy) : l'autre fille vient de paraître.

C'est un petit livre autobiographie  de 78 pages mais d'une grande force :

 

 

 

001.jpg

 

L'autre fille c'est  la soeur qu'Annie ERNAUX n'a pas connue et qui est morte de la diphtérie.
Annie est née quelques temps après et pendant longtemps elle n'a pas su qu'elle avait eu une soeur auparavant.

 

003.jpg

 

J'ai été particulièrement émue à la lecture de ce livre car j'ai eu aussi un petit frêre mort 2 ans avant que je naisse et tout ce qu'Annie a ressenti, je l'ai ressenti aussi sans n'avoir jamais pu le dire. C'est difficile d'être un enfant de remplacement, la culpabilité d'être vivante parce qu'il est mort, de ne pas être à la hauteur de l'autre dont on ne connait que le prénom, si absent et si présent par son absence,, de se reprocher de ne pas lui ressembler, de vivre à sa place et de ne pas le mériter ...

 

C'est un très beau livre de l'écriture vive et agile d'Annie à lire par tous,  par ceux qui ont été l'autre fille ou l'autre garçon et surtout par les parents qui ont connu un tel drame.

Publié dans Livres - Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ionard 26/11/2011 11:20


Bonjour Martine


J'étais venue voir l'expo et au moment de mettre un com je vois la couverture de ce livre..  que j'aime cette Annie, je n'ai pas lu ce livre mais c'est dans mes prévisions!


merci je retourne à l'expo


Dany

:0014: ♥ dom ♥ 14/09/2011 05:40



Bon mercredi.
Bisoux





Francisco 13/09/2011 23:00



Bonsoir.


Merci d'avance pour le lien que tu vas mettre dans ton blog.


Concernant ma prochaine visite à Cergy, je pense que vers la fin d'année je vais passer 2 jours dans ce petit paradis.


Je te faire signe, si tu abites près du Port.


Une petite merveille ce coin.


Bonne soirée et au plaisir de te lire.



Gérard 13/09/2011 22:04



Une histoire où certains et certaines doivent se reconnaitre donc toi bien sur.



sittelle 13/09/2011 21:23



... et individuellement tu sais Martine, je sais agir quand je sens que je le dois,  j'ai beaucoup engagements , comme toi je pense ! bonne nuit, àdemain



Martine 14/09/2011 06:29



donc tu es



Solange 13/09/2011 20:17



Une écrivain que je ne connaissais pas. Sûrement très intéressant, merci.



•-~•*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*•~-• 13/09/2011 19:06



merci de nous l'avoir présenté


 


je profite pour te souhaiter une excellente fin de journée


gros bisous 


 


•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 



Laurent 13/09/2011 18:36



Ça doit être un très beau livre ! Quelle émotion rien qu'en lisant ton avis. Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi elle n'a pas su l'existence de sa "défunte" soeur plus tôt. C'est surement
le chagrin qui les en ont empêchés mais tout de même...


Bonne Soirée Martine et bises



marithé 13/09/2011 18:35



où est ta pub ???



Martine 13/09/2011 18:51



Je l'ai retirée. Je ne ferai pas écran noir samedi, mais c'est ma façon de me joindre au mouvement des blogueurs. De toutes façons, je ne sais pas si je les remettrai quand tout sera rentré dans
l'ordre c'est à dire quand ceux qui ne peuvent plus faire de commentaires pourront le faire car cela ne nous rapporte plus rien. Je veux bien polluer mon blog mais il faut que cela me rapporte,
si c'est pour des clopinettes, cela ne vaut pas la peine. Bisous Marithé



marithé 13/09/2011 18:34



coucou ma martine


 


tu vas bien ?


 


un livre qui doit te prendre aux tripes  car  c'est pas facile pour un enfant  d'être un enfant  de remplacement ..et pas gentil de la part des parents non plus  car un
enfant a besoin d'amour tout simplement  de savoir  qu'il a été désiré pour lui  et pas pour remplacer l'autre ..mais il parait que la douleur de perdre un enfant  est immense
..


 


gros biosus tendresse   à vous deux et bonne soirée



jean-philippe 13/09/2011 17:40



Bonsoir Martine ! ah !! là , tu me donnes envie de découvrir ce roman qui m'a l'air tout bonnement bouleversant ! je te remercie pour ce précieux conseil de lecture ! belle fin de semaine à toi !



Linda & Picasso ::0079:: 13/09/2011 17:31



ici les livres c'est que sur commande et déja j'en attends un ... les librairie ont de moins en moins de stock ...


j'aime bien les écriture vive


a demain avec le soleil






Monazimba 13/09/2011 17:20



C'est vrai que çà doit être difficile à vivre, Salvator Dali avait un violent désir de remplacer son frère mort en plus il portait le même prénom que lui il l'appellera toujours son double...
bonne journée Martine, bisousss



dgi:0040:dgi:0040: 13/09/2011 16:18



un drame très dur à vivre, mais peut on vriment dire que l'on est l'enfant de remplacement? non je ne le pense pas, l'absence d'un être est très lourde, mais un autre enfant c'est aussi très
important


gros   bizous






@lain 13/09/2011 15:37



Bonjour Martine


Je ne connais pas cet écrivain, mais à lire ton texte explicatif ce doit être un livre poignant.


Pour la fête de Cergy Village c'est tout un programme, c'est génial !


Je te souhaite une belle journée


Bisous


@lain



Armide+Pistol 13/09/2011 14:25



La maladresse des parents provoque beaucoup d'incompréhension. L'enfant ne choisit pas son heure d'arrivée ni de départ, l'enfant est si fragile...


L'enfant devenu adulte souhaitrait mourir quand il réalise qu'il se perd dans une mulitude, anonyme  qu'on exploite puis qu'on rejette, il souhaiterait ne plus être là quand sa présence
semble faire problème, et qu'il se sent obligé de fermer ses horizons et de ressentir toute la culpabilité d'un monde auquel il n'appartient pas qui s'amuse...



D@net 13/09/2011 14:14



Bonjour,


Ce doit, en effet, être bouleversant, perdre un petit frère, cela m'est arrivé, et même quand on a atteint la soixantaine, c'est extrêmement douloureux.


Bonne fin de journée.


D@net.



Quichottine 13/09/2011 10:36



J'aime énormément son écriture.


Je sais que j'aimerai sans nul doute ce livre.


Je le lirai.


Merci, Martine. Passe une douce journée. Bisous.



sav 13/09/2011 09:32



c'est bien si ce livre a pu t'aider ! ça ne doit pas être évident en effet de "remplacer". bises



Francisco 13/09/2011 09:24



Bonjour.


Je viens de faire un article sur Cergy et j'ai mis ton blog comme liens au debut du blog.


C'est un joli coin ta ville où je suis resté 2 jours complets.


Bonne journée



sittelle 13/09/2011 08:27



En effet c'est difficile pour un enfant; encore plus si les parents lui donnent le même prénom que l'enfant décédé, comme souvent le faisaient les gens, avant la guerre. Très bonne journée,
Martine. Pour OB tu sais je suis de la génération syndicaliste, consommateurs associés, une culture de la responsabilité qui s'est un peu perdue... en plus c'est curieux de voir en quelques
heures les gens réagir, je comprends les révolutions par réseaux sociaux !!!



Martine 13/09/2011 18:55



C'est bien continue à t'indigner collectivement.



lylytop 13/09/2011 08:18



je ne connaissais pas


la roche guyon oui je connais pour l'avoir visiter et j'ai aimer surtout le donjon


bises a vous deux


j-p et lyly



.... 13/09/2011 08:07



oh les deutsch tournent un film en France..... et de Rommel.....hello mais qui va speaker avec eux...ils ne se "forcent" à parler french....pas grave ils n'auront pas l'Alsace et la Lorraine
........ ! très bonne journée Martine....ne te fâche pas...



patriarch 13/09/2011 06:42



Ce ne fut pas un petit frère pour moi. Je porte le prénom de mon cousin, mort 2 moins avant ma naissance à 7 ans du tétanos. Et sa maman fut ma  marraine.


 


Belle journée et bises.



-dom- 13/09/2011 05:22



Tu donnes envie de le lire ...


Bon mardi.
Bisoux


http://chezdom.over-blog.com