Les nymphéas / Jardin de campagne

Publié le par Martine

"L'eau des bois se perdait sur des sables vierges - le vent du ciel jetait des glaçons aux mares.. Or tel qu'un pêcheur d'or ou de coquillages, dire que je n'ai pas eu souci de boire".

Arthur Rimbaud

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lilounette 21/08/2009 19:09

De beaux mots sur de nénuphars apaisés sur l'eau ..bisous

Annick 19/08/2009 05:04

beau texte de Rimbaud...illustré parfaitement par cette jolie fleur!
bisous.

Laurent 18/08/2009 10:10

Un lit de nénuphares où l'eau ne transparaît (presque) pas avec un joli texte de mon cher Arthur.
Bonne Journée Martine
Bises, Laurent

liedich 18/08/2009 08:38

un matin au levé en plus, que de beauté ! Merci.

Ionard 18/08/2009 08:12

J'aime beaucoup les nymphéas... et les paroles d'Arthur!
Découragée je suis, vraisemblablement la promesse ne serait pas tenue!
Bises dany

françoise 18/08/2009 06:30

J'adore les nénuphars
bises
françoise