Vivre à Cergy : Elisabeth Dumortier

Publié le par Martine

Après la vision sur Cergy de Brigitte Lécuyer, la mienne, voici aujourd'hui la vision d'Elisabeth Dumortier (voir mon article ).

"Notre famille est arrivée à Cergy le 14 février 1984 il y aura donc 25 ans dans quelques jours !


Nous y sommes arrivés par choix. Nous habitions auparavant Nanterre le quartier du Parc et comme beaucoup de jeunes couples avec enfants nous souhaitions acquérir notre logement et surtout faire grandir nos enfants un peu plus loin du béton de la proche banlieue tout en restant sur une ligne de RER pour le travail ! Sur la Défense il y avait un bureau permanent d'information sur la ville nouvelle de Cergy avec fiches de programmes de construction et tout ce que l'on voulait savoir sur Cergy sans s'y déplacer ou presque.


Nous sommes toutefois venu voir et l'environnement et ce petit air de campagne nous a plu !


Image Hosted by ImageShack.us

Les étangs en 1988


Nous avons donc choisi Cergy St Christophe dernier quartier en vogue à l'époque et prometteur sur les infrastructures de toute sorte, RER, commerces, mairie, parc, écoles.



Nous avions la sensation d'être quelque chose comme des pionniers et pourtant nous n'étions pas les premiers à arriver ici mais le quartier du Chat Perché restait à faire et notre immeuble était le dernier avant les champs ! L'école à 15 m, le parc à 25 et le futur RER à

500m enfin les premiers panneaux !


Image Hosted by ImageShack.us



La place du marché n'existait pas, seulement derrière des palissades mais ça prenait bonne forme les immeubles Ricardo Bofill aussi à l'état de terrain vague et le week-end la joie de découvrir tous les petits chemins à portée de jambes et de poussette !



Il a fallu 2 ans de patience dont une fin d'hiver et l'hiver suivant très froid pour avoir le RER direct et les parcours maison/travail pour mon mari ressemblaient à un parcours du combattant, marche-bus-RER à Cergy Préfecture jusque Nanterre université et changement pour la Défense et retour le soir, par tous les temps et il a eu l'impression que ces saisons là ont été particulièrement pluvieuses !


Mais pourtant les côtés positifs étaient tellement nombreux que nous étions optimistes ! Et nous avons eu raison de l'être ! Et quel spectacle pour les enfants que ces camions énormes qui allaient et venaient pour charnier la terre de la tranchée du RER ! Car en plus nous les voyions de nos fenêtres !

Et puis nous avons vu sortir la grosse horloge qui lorsqu'elle a fonctionné servait de montre géante car nous la voyions toujours de chez nous, les commerces sont arrivés sur la place du marché, le marché avait 2 ou 3 stands pas plus fruits - poisson - et légumes bio !

Nous découvrions encore plus de chemins, les champs de choux  couvraient l'emplacement de l'esplanade de Paris et nous pouvions descendre le long du moulin (actuellement dans le parc Saint Christophe) et ainsi atteindre les villages, nous allions cueillir des cerises sur les vergers abandonnés, des quetsches en septembre le long de l'ancienne voie de chemin de fer et des noix

dans les chemins creux !


Image Hosted by ImageShack.us


Image Hosted by ImageShack.us


Quand la neige recouvrait les champs l'hiver nous allions jusque Courdimanche à pied en faisant fuir les lièvres sous nos pas dans les blés coupés de l'été  ! Et ce sans jamais penser que là où nous marchions nous irions habiter un jour ! Mais le paysage nous plaisait déjà beaucoup !


12 ans de vie heureuse à Cergy St Christophe, de participation à la vie du quartier par les activités proposées en maison de Quartier, dans les associations de parents d'élèves et un troisième enfant nous a fait chercher plus grand et c'est ainsi que nous sommes partis vers Cergy le haut que nous avions vu pousser au fur et à mesure du temps derrière notre « bout du bout » !



Image Hosted by ImageShack.us

L'esplanade de Paris  en 1988 (sans les colonnes)


Nous ne voulions pas quitter Cergy pour toutes sortes de raison, d'abord et toujours les transports pour le travail et aussi la qualité de vie - la campagne proche, les chemins de promenade, les activités, les écoles, collèges et lycées car les enfants grandissant il fallait alors y penser.


Nous sommes donc arrivés à Cergy le Haut en 1996 et là encore nous étions dans les travaux, grues, constructions nouvelles mais à l'heure actuelle nous voyons enfin l'aboutissement de notre patience, nous avons eu raison d'y faire notre nid douillet ! Et puis les enfants partant de la maison s'installent  à Cergy car eux aussi s'y sentent chez eux, ils en ont pris possession de cette ville, ont adopté tous les modes de découverte, et là je trouve que nous avons une chance inouïe, un des paysages le plus beau de la région parisienne, des collines, de la verdure, des bois, des forêts pas loin, une vue imprenable vers la modernité que sont les tours de la Défense que nous prenons le temps de contempler du haut du point de vue derrière les cinémas ou sur l'Esplanade de Paris si bien nommée et nous pensons qu'il y a 25 ans nous regardions (par beau temps) ces collines au loin vers le couchant sans penser que 25 ans après nous allions regarder en sens inverse, et presque pouvoir apercevoir à l'oeil nu notre ancien immeuble !

Nous n'avons maintenant aucune raison de repartir en province ni aucune envie d'ailleurs, nous avons passé ici à Cergy plus de temps que dans notre région d'origine, certes nos racines, mais finalement pas celles de nos enfants.

Aucun regret d'avoir choisi cette ville même sans savoir ce qu'elle allait devenir, aucun regret de l'avoir vue s'agrandir, s'étaler sur les hauteurs de cette belle boucle de l'Oise, aucun regret de l'avoir vu se peupler d'habitants de toutes provenances, quelle richesse de cultures, de partages, que de gens rencontrés, que d'amitiés partagées, et malgré tout ce que l'on peut entendre, tout ce que l'on peut dire, la convivialité au sein des résidences, des immeubles, un sourire dans la rue, un regard, tout ce qui fait une ville  et au bout de 25 ans je trouve que Cergy n'a pas forcément une âme mais plusieurs âmes, l'âme d'une ville ce sont ses habitants qui la font et pour la trouver cette âme il faut se donner la peine d'aller à la découverte de Cergy, de s'y perdre, de la prendre à bras le corps, de la parcourir à pieds, à vélo, de savoir s'arrêter car où qu'on aille dans cette ville, où qu'on passe il y a toujours quelque chose à voir à découvrir, de prendre le temps d'aller à la rencontre de ses habitants. Cergy a l'Histoire à sa porte, Cergy a son histoire riche en coutumes, riche en patrimoine, riche en géographie et essayer de chercher cette histoire c'est aussi adopter Cergy ! Mais l'histoire de Cergy se construit aussi au jour le jour !

Il y a certes encore beaucoup à faire pour en faire une ville à part entière, car Cergy est à la fois une vieille dame et une petite jeunette, difficile à concilier quelque fois ! D'aucuns diront que l'ont ne se sent pas à Cergy comme dans les villes anciennes qui se situent dans les environs, certes mais doit-on comparer obligatoirement ? Doit-on chercher à ce que Cergy y ressemble ? Dans 50 ans ou plus peut-être ? Car ces villes là sont quelquefois centenaires ou plus ; ce seront alors les générations futures qui le diront pour notre ville !!

Voilà mon état d'âme sur cette ville que j'habite et que même 25 ans après je découvre encore et encore et que je voulais faire partager !


Texte et photos d'Elisabeth Dumortier


Merci beaucoup Elisabeth, comme je vous l'ai écrit votre vision m'a émue. J'aurais tant aimé vivre les débuts de Cergy, cela me permettrait de mieux comprendre ma ville aujourd'hui. Je lis d'excellents ouvrages (dont un que je vous présenterai prochainement) pour combler mes lacunes mais rien ne vaut les témoignages de vie comme le vôtre.

Je remercie Brigitte Lecuyer aussi d'avoir lancé cette expression libre sur notre ville.

J'ai reçu d'autres témoignages que je vous diffuserai très prochainement et n'hésitez pas à en envoyer encore. Vous pouvez j oindre des photos.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Genotte Stéphane 28/06/2010 11:42



Bonjour,


 


J'ai lu votre histoire avec intérêt.


Je suis arrivé à Herblay voici 5 ans. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir le parking et le quartier des Genottes !


Auriez-vous des informations à ce sujet ?


Bien cordialement,


Stéphane GENOTTE



Martine 28/06/2010 18:27



le dictionnaire des noms de rue de Cergy de Vincent Girard indique ence qui concerne le nom de Genottes :


"Lieu dit. Origine inconnue. Plusieurs hypothèse en rapport avec la végétation et l'agriculture. Cela pourrait indiquer la présence de genêts. En Normandie, la Génotte est le nom du salsifis
des prés".


 


Je n'en sais hélas pas plus



Dany 09/02/2009 03:16

Bonjour depuis Canton (Guangzhou) Chine, je te souhaite une bonne journée. :0059: bye
http://dany.enchine.over-blog.com/

Quichottine :0010: 08/02/2009 23:03

J'aime bien ce qu'Elisabeth dit...

Je vivais à Herblay avant d'habiter Cergy. Dès la construction des 3 fontaines, je suis venue y faire des achats... à l'époque, il y avait vraiment trois fontaines dans le centre commercial.

La ville a poussé ensuite comme un champignon... mais je l'aime toujours depuis que nous nous sommes installés là, en décembre 1983.

Brigitte Lécuyer 08/02/2009 19:22

Bravo, c'est sympa de voir ces vieilles photos de Cergy. Elisabeth et moi avons du nous croiser déjà à l'école ou au collège ou dans la brocante de Cergy, je regrette de ne pas avoir pris de photos de ma ville au temps où elle était si agréable, j'ai un peu la nostalgie de cette époque là, nous les pionniers nous avons connu de belles heures et d'autres moins droles, mais on s'en est sortis tout de même. la preuve !
Mes amitiés à Elisabeth, et merci encore à Martine qui nous ouvre son blog comme son coeur.
Brigitte L

Vero et Eddy 08/02/2009 17:00

En effet.
C'est très réjouissant de lire, comme je te le disais, les témoignages positifs. Lorsque je lis parfois que les gens n'aiment pas vivre à Bruxelles, je m'attarde aussi à savoir pourquoi. C'est tellement important de se sentir bien où l'on réside.
Véro

Vero et Eddy 08/02/2009 10:17

C'est toujours sympa de lire ces témoignages. Mais as-tu reçu des écrits de personnes qui ne s'y sont pas trouvés bien ?
Bises
Véro

Martine 08/02/2009 11:33


No véro je n'ai reçu que des témoignages de cergyssois(e)s qui aiment cergy. Si j'en reçois de ceux qui n'aiment pas c'est intéressant de savoir pourquoi. Bises


Kelly 08/02/2009 01:52

Bonjour de Kelly ,intéressant cet avis, et la photo de paris sans les colonnes !! ,bonne journée.
http://eglises.over-blog.fr/

Annick à Cayenne 08/02/2009 00:49

j'aime beaucoup lire ces récits que tu nous proposes!
intéressant de voir ce que pense les habitants de leur ville....
Moi,j'ai aimé Cergy....et cela ne m'aurait pas déplu d'y habiter.
bon,ce n'est pas Cayenne.
ne t'inquiètes pas les couteaux(appelés coupe-coupe) sont en carton.
bon dimanche,bisous.

Jeannot 08/02/2009 00:05

Martine,

Si je faisais la même chose pour Lille, je crois que je risque de crouler sous les mails lol.

Allez, bises et bonne nuit.

P.S: Si tu es sous Vista, tu dois avoir l'onglet Moniteur de ressources.

DD 07/02/2009 18:11

l'avantage d'habiter extra-muros paris ... on en a les avantages tout en habitant au calme et au vert !
bises martine, bonne soirée

~~ Kri ~~ 07/02/2009 16:10

Très bon week-end!

ty DUB'S 07/02/2009 16:05

Étonnant de vérité

christina 07/02/2009 15:24

Après cela ,reste plus qu'à venir vivre dans cette charmante ville!
Bisous.

Le Carolo 07/02/2009 13:01

De très beaux témoignages...
Bonne Journée Martine
Bises, Laurent

Bandolera 07/02/2009 12:02

C'est vraiment un bout de campagne aux portes de Paris ... Vous donnez vraiment envie d'y habiter à vous toutes ... Beau week-end Martine ! Bisous

Lilou 07/02/2009 11:51

Sympa ces récits, super que tes visiteurs se prêtent aux jeux

TU N'AS PAS RECTIFIE TON LIEN CHEZ MOI, dommage
bon samedi, bisous

Titange 07/02/2009 11:14

On en découvre des choses je n'imaginais pas que c'était comme çà

:0075:D@net:0010: 07/02/2009 10:29

Bonjour,
Très bel hommage à Cergy !
Bonne fin de semaine.
D@net.

:0091::0085::0009::0038: 07/02/2009 09:17

et voilà à chacun sa ville...sa région...j'aimerai bien avoir un peu de mer par ici...des mouettes...!!

Ionard 07/02/2009 09:06

Quelle belle page vraiment!
Texte magnifique et tellement sincère!
Bravo à cette Cergiçoise!
Belle journée à toi Martine
Bises
Dany

Francoise du Var 07/02/2009 08:20

Tu as vu au fil des années la modernisation.... et c'est bien

bisous
Françoise

bunny le chti 07/02/2009 07:49

salut
je suis parti en 1984 de pontoise , cergy c'était pas grand chose et st christophe sortait à peine de terre
bonne journée

au fil de mes rêves 07/02/2009 06:26

Je te souhaite un super bon week-end. Et je l’espère un peu de soleil. Marre de la grisaille. Super le billet

françoise 07/02/2009 06:17

Encore une preuve qu'il est agréable de vivre dans ta ville
bises, bon week-end
françoise

:0014::0010:dom:0075: 07/02/2009 05:59

Encore une belle description ! et c'est d'autant plus intéressant que c'est écrit d'une belle plume avec des photos à l'appui.
Bon week-end ! Bisoux.

dom