Sur Les Ponts de Cergy

Publié le par Martine

 

Au long des siècles des ponts provisoires furent installés à plusieurs reprises pour traverser l’Oise. Par exemple, En 1589 Henri III et Henri de Navarre firent construire sur l’Oise un pont composé de tréteaux de bois et de bateaux pour leur armée.  Il se peut néanmoins sans qu’on en ait la certitude qu’un pont permanent puisse avoir existé. En effet avant la construction des barrages sur l’Oise on pouvait apercevoir à basses eaux à l’endroit du port du brûloir (les Courçons) des blocs semblables à des piliers.

Sinon l’Oise se traversait quotidiennement par des bacs avec des passeurs.

C’est en 1870 qu’un pont fut construit. Ce fut un évènement important pour Cergy et pour célébrer cet évènement une chanson fut écrite : « Vive le Pont de Cergy » . Voici son refrain

 

Vive le Pont de Cergy

Qui fait notre affaire

Depuis Ham jusqu’à Gency

Il n’y a plus de rivière

Vive le pont de Cergy

Il n’y a plus de rivière

Depuis Ham jusqu’à Gency

C’est le même pays

Oh comme c’est commode

Pour un sou et rien de plus

Oh comme c’est commode

Et l’on attend plus.

 

 

Le passage était payant : On devait donner 1 ou 2 sous (l'histoire dit 2, la chanson Dit 1 !) au passeur qui habitait une maison en venant du village de cergy à droite la sortie du pont côté Ham. Cette maison n’existe plus aujourd’hui.

Ce pont fut détruit en juin 1940 pour retarder le passage de l’Oise par l’armée allemande. Le passage se faisait par alors par bateaux. Les allemands reconstruirent un pont en septembre 1942 qu’ils détruisirent en Août 1944 avant de quitter Cergy.

En 1945 c’est la voie ferrée avec une passerelle pour piétons et vélos qui assurait la liaison entre les deux rives .

Image Hosted by ImageShack.us

 Le Pont aujourdhui

En venant de ham sur la gauche a l’entrée du village de Cergy, se trouve une très jolie maison ancienne en pierre poétique et mystérieuse. On dirait une maison de la campagne anglaise. Voir ci-dessous.

 

 

 Image Hosted by ImageShack.us 

 

 

Xavier GLOUX dans son livre passionnant « la grande histoire de Cergy » aux Editions S.Rudel l’intitule la « maison du passeur ». Or la maison du passeur était de l’autre côté si l’on s’en réfère à ce qu’il a écrit sur le sujet. Peut-être y en avait-il une seconde ? Dans son autre ouvrage écrit avec Françoise Pincebourde « Souviens toi des chemins de la tendresse »  il l’intitule sous la même photo « la maison dite du pasteur ». Passeur ou Pasteur il y a évidemment une erreur d'impression dans l’un des deux ouvrages !! Si vous connaissez le nom et l’histoire de cette maison merci de l’inscrire en commentaires à cet article ou par mail « cergyrama@orange.fr  » pour que je puisse compléter cet article.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MONIKA 04/01/2008 10:51

BONJOUR MARTINEMerci pour cet article et ces photos .J'en apprends ! J'aime découvrirBisesMonika