Pigeons gare de Cergy Saint Christophe

Publié le par Martine

Il est normal de protéger les monuments de la ville des pigeons qui les salissent et les abiment, il est anormal toutefois que le système de protection piègent les pigeons qui meurent prisonniers des filets de protection. 

Cergyrama reste ouvert à toute expression  tant que les propos tenus ne sont ni injurieux, ni racistes. C'est dans cet esprit que j'ai accepté de publier le communiqué de presse qui m'a été adressé par un groupe de Cergyssois qui s'indignent contre le sort des pigeons à la gare de Cergy Saint-Christophe.

Pigeons gare de Cergy Saint Christophe

COMMUNIQUE DE PRESSE

STOP A LA VIOLENCE ET A L'AGONIE EN GARE DE CERGY ST CHRISTOPHE !

La violence et l'injustice que constitue la lente agonie et la mort d'oiseaux en gare de Cergy Saint Christophe, pris au piège dans les filets déployés sur l'horloge sont inacceptables.

Nous demandons aux élus la libération immédiate de ces oiseaux sous le contrôle d'une association protectrice de ces animaux et non sous le contrôle de sociétés à but lucratif qui ne font qu'aggraver la  situation.

De nombreux exemples de villes gérant éthiquement et durablement ces populations d'animaux existent. C'est ce modèle que nous voulons, loin de cette violence, de cette injustice que subissent ces oiseaux sous le regard scandalisé, choqué des cergyssois et de leurs enfants.

C. Bourbonneux et C. Brunetti Cergyssoises

Pigeon gare de Cergy Saint-Christophe 25/01/2018

Pigeon gare de Cergy Saint-Christophe 25/01/2018

Publié dans Je m'indigne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kichenamourthy 01/07/2018 10:10

il faut agir on peut pas rester à voir cette horreur

kat 14/02/2018 22:33

14/02/2018
Cette installation mortelle fait toujours des morts, des oiseaux piégés à l'agonie. Même ceux pour l'instant à l'extérieur des filets font tellement peine à voir, privés de leur maison... Mais bientôt eux aussi se retrouveront piégés et mourront dans l'indifférence générale.
La non conformité de cette installation criminelle, avec ses filets distendus devrait être INTERDITE et par conséquent DETRUITE sans délais !
Et son maitre d'oeuvre sanctionné pour actes de cruauté comme la loi le prévoit

Quichottine 06/02/2018 06:56

Rien n'est simple, je comprends tout à fait tes précisions.
Je ne suis pas pour ces filets qui les font mourir à petit feu. :(

kat 04/02/2018 21:48

Je précise car cela n'a pas l'air d'être bien clair pour tout le monde : ce n'est pas la SNCF qui a fait poser ces filets, L'horloge est sur une emprise communale. Les filets anti-pigeons qui s’y trouvent ont été installés sur demande de la commune.

Kat 04/02/2018 13:23

En optant pour une gestion douce des pigeons avec l'installation de pigeonniers au coeur de la cité, certaines villes en font même une démarche d’insertion et d’animation urbaine. Voir par exemple le site de areneidf.org, saisir "pigeons" dans la zone de recherche -> fiche à télécharger "Une gestion écologique des pigeonniers, inscrite dans une démarche d'insertion et d'animation urbaine", ville de Clamart…
Cela va faire au moins 12 jours que les pigeons sont prisonniers des filets. Je viens d'y aller ils sont toujours pris au piège ! Pourtant ce n'est pas faute d'avoir alerté le service concerné avec des associations. C'est inadmissible.

Benaddi 04/02/2018 13:21

Bonjour je suis content que mes efforts a contacter les associations ont fait reagir, j espere de tout coeur que ce filet sera retirer et que ses pauvres piegont viveront en paix . merci d avoir publier un article pour faire reagir . car depuis deux semaines que jai declarer cette incident 6 piegons sont encore coincer dans ce maudit filet et sa me fait vraiment mal au coeur .

lyly 04/02/2018 10:26

il y a surement des moyens moins tueurs pour éloigner les pigeons de cette superbe horloge oui je suis sure en se creusant plus les méninges ils vont trouvés quelques choses de moins risqué pour les pigeons.
bises amicales
lyly

Julia 04/02/2018 02:24

Avantage des pigeonniers contraceptifs :
- Les pigeons faisant leurs fientes principalement là où ils nichent, celles-ci seront circonscrites et ainsi facilement éliminables = Moins de nuisances alentour
- l'accès à leurs œufs permettra de remplacer la majorité par des leurres = Moins de naissances.
Plus d'info sur le site ambassadedespigeons

Sip 03/02/2018 23:42

Enlevez d'urgence ces filets meurtriers !!!

lamothe 03/02/2018 21:43

Que la sncf fasse quelque chose! Ce sont des actes de cruauté à dénoncer.

Martine Martin 03/02/2018 20:43

Autant il est normal de protéger cette horloge qui vient d'être rénovée autant il est choquant que le moyen de protection choisi piège les pigeons et les tue lentement. Il faut changer la protection et conjointement prendre des mesures de stérilisation des pigeons et aussi donner des amendes à ceux qui leur donne à manger et favorisent ainsi leur prolifération.

Sienkiewicz 04/02/2018 02:29

Avantage des pigeonniers contraceptifs :
- Les pigeons faisant leurs fientes principalement là où ils nichent, celles-ci seront circonscrites et ainsi facilement éliminables = Moins de nuisances alentour
- l'accès à leurs œufs permettra de remplacer la majorité par des leurres = Moins de naissances.

Plus d'infos sur le site Ambassade des Pigeons

LADY MARIANNE 03/02/2018 20:13

ha oui il faut qu'ils puissent en sortir ! pas agoniser !!
bravo pour ton coup de gueule-
bisous-

southon caroline 03/02/2018 20:04

Réflechissez à d'autres moyen qui évitent ce genre de souffrance inutile. Merci.

Inés-Beatriz 03/02/2018 18:42

Bonjour. Félicitations pour avoir publié ce type de demandes en défense des animaux, aujourd'hui ce sont des pigeons, demain il y aura d'autres animaux. Vous savez déjà que ceux-ci ont aussi des droits. Oui, les bâtiments doivent être préservés de toute détérioration causée par une cause quelconque, mais sans préjudice des animaux. Salut depuis la Colombie.

covix 03/02/2018 17:53

En effet, ce n'est pas une gestion facile, mais existe-t-il une autre protection possible du lieu, je pense à un vitrage, par exemple.
Bises